L'ondulation devient un raz-de-marée, mène la pompe du week-end et remporte des victoires juridiques

Amid a weekend pump carrying multiple cryptocurrencies higher, Ripple’s XRP looks to be leading the way with a push as high as 30% on the daily — carried on the back of a string of legal victories and rumors of relisting at some exchanges.

Where Bitcoin and Ethereum are up merely 2.7% et 3.4% respectively on the day, XRP climbed to $1.36 before retreating to $1.32, where it sits at the time of publication. The digital currency is now up 111% sur un 7 day basis, and a staggering 544% sur l'année. The recent push has also buoyed XRP back into the top 10 cryptocurrencies by marketcap, behind only BTC, ETH, and BNB at #4.

The rally flies in the face of a lawsuit from the Securities and Exchange Commission, which charges that XRP’s $1.3 milliards ICO était une «offre de titres non enregistrée». La nouvelle a conduit plusieurs échanges à radier la devise, et XRP a perdu sa place de 3e plus grande devise par marketcap, à la fois semblant tomber dans le top dix.

La mauvaise nouvelle pour XRP ne s'est pas arrêtée avec la SEC, Soit. En mars, le PDG de Ripple, Brad Garlinghouse, a annoncé que la société «réduirait» sa relation avec Moneygram - un partenariat autrefois très vanté que les investisseurs ont souvent cité comme la preuve que la monnaie numérique était en passe de devenir «la norme» pour les paiements. et règlement.

Malgré le déluge de gros titres négatifs, il semble que tout ce dont les acheteurs avaient besoin était une petite lueur d'espoir pour revenir - et c'est exactement ce qu'ils ont. Les avocats de Ripple ont remporté deux victoires dans leur bataille juridique contre la SEC, y compris l'accès gagnant à l'historique des discussions internes de la SEC concernant les crypto-monnaies, et un tribunal a refusé à la SEC la possibilité de divulguer les dossiers financiers de deux dirigeants de Ripple, y compris Garlinghouse.

Les dirigeants de Ripple eux-mêmes semblent encouragés par la nouvelle, avec David Schwartz, directeur technique, affirmant que les États-Unis ne sont pas «préparés» à réglementer les crypto-monnaies (une fouille possible dans les procédures judiciaires en cours).

En tout, c'est juste une autre semaine pour l'une des crypto-monnaies les plus controversées de l'espace.

Bloquons les annonces! (Pourquoi?)

La source: Cointelegraph

chargement...